Comment les arts énergétiques internes renforcent le système immunitaire

Récemment, mon professeur, Maître Bruce Frantzis, a publié une courte vidéo sur la façon de renforcer le système immunitaire. Il y démontre trois exercices de base pour atteindre cet objectif, qui ont reçu deux réponses générales :

  • Principalement positives – de la part de personnes qui sont heureuses que les bénéfices soient faciles à obtenir.

  • Principalement négatives – de la part de personnes qui pensent qu’il est ridicule que la fonction immunitaire puisse être influencée positivement par des mouvements externes aussi simples.

Ainsi, pour les sceptiques, et surtout pour ceux d’entre vous qui profitent des bienfaits de la pratique quotidienne des arts internes et qui ont peut-être laissé s’insinuer un petit doute, examinons en profondeur la construction des formes de qi gong et la manière dont elles améliorent la fonction immunitaire, ainsi que la santé et la vitalité.

Mouvement et fonction immunitaire

L’espèce humaine a grandi en étant nomade et est restée ainsi pendant des centaines de milliers d’années. Puis, soudainement, nos ancêtres se sont sédentarisés et ont commencé à pratiquer l’agriculture il y a quelques milliers d’années seulement. Les pratiques culturales nécessitaient un travail physique quotidien, mais, au XXIe siècle, de nombreuses personnes, notamment celles résidant dans les pays développés, bougent très peu en comparaison.

Un mode de vie sédentaire peut avoir des effets néfastes sur la santé et le bien-être pour toute une variété de raisons, et les effets particuliers peuvent être très individuels. Mais le fond du problème réside dans le principe « use it or lose it » ( utilisez-le ou perdez-le). Lorsque vous ne bougez pas pendant de longues périodes, vous devenez rigide et les 11 systèmes de votre corps, notamment les systèmes circulatoire, immunitaire et lymphatique, peuvent se bloquer ou stagner. Le volume des fluides et du qi en circulation décroît ET la circulation du sang et du qi diminue, de sorte que chacun a également un effet négatif sur l’autre. Avec le temps et surtout avec l’âge, les systèmes de l’organisme fonctionnent de façon moins optimale.

Un exemple classique est celui d’une personne qui, malade, reste alitée pendant quelques jours ou plus. Elle constate rapidement que son système digestif ralentit et qu’elle est constipée. C’est le manque de mouvement qui bloque les mécanismes du corps en inhibant sa capacité à expulser efficacement les toxines et les déchets.

Toutes les formes d’exercice visent à augmenter la circulation sanguine, le drainage lymphatique et toutes sortes de processus internes qui améliorent la santé. La différence est que les arts du qi, comme le tai chi et le qi gong, sont conçus pour améliorer directement la fonction immunitaire.

Production de fluides et circulation du qi
vagues dans la mer

Les arts énergétiques internes ciblent deux domaines spécifiques pour stimuler la fonction immunitaire :

  • La production et la mobilisation des fluides.
  • Le développement et la circulation du Qi.

Ce sont ces deux axes qui se combinent pour générer une réponse immunitaire supérieure et le développement de l’énergie vitale.

Dans la tradition médicale chinoise et les pratiques de la tradition taoïste de l’eau, le qi ou énergie vitale circule dans les nombreux canaux et strates du corps. Les arts externes et les programmes d’exercices modernes n’ont pas été conçus pour inclure des protocoles permettant de travailler directement avec le qi du corps.

Le facteur décisif dans l’entraînement aux arts internes sont les techniques conçues pour agir sur le champ éthérique, le wei qi et les couches profondes de l’anatomie énergétique humaine.

  • Le wei qi est la couche protectrice de qi qui traverse les méridiens dans les fascias, juste sous la peau, et constitue la deuxième couche énergétique de défense.
  • Le wei qi est directement relié au champ éthérique, souvent appelé « aura », la première barrière énergétique de défense.

Ensemble, ces deux couches de qi sont chargées de nous protéger contre toute la panoplie des envahisseurs étrangers. Plus votre qi est fort, c’est-à-dire épais et dense tout en circulant sans obstruction, moins vous risquez d’être affecté (par exemple, par des émotions négatives) ou infecté (par exemple, par des virus ou des bactéries). Au contraire, si votre wei qi/énergie éthérique est bloqué, stagnant ou faible, plus vous avez de chances de tomber malade.

« L’homme n’est pas malade parce qu’il a une maladie. Il a une maladie parce qu’il est malade. »

Proverbe chinois

L’Ouest rencontre l’Est
pont rouge asiatique traversant un jardin

« Mais le qi est une énergie et les agents pathogènes sont physiques », j’entends les sceptiques rétorquer.

Je suis d’accord !

Il existe deux approches de la théorie médicale, occidentale et orientale.

La médecine occidentale met l’accent sur les microbes, tels que les bactéries et les virus, et tente de trouver des méthodes pour éradiquer les envahisseurs.

La médecine orientale met l’accent sur le terrain, la santé des tissus sur lesquels les envahisseurs se posent.

Si vous cherchez à éradiquer tous les envahisseurs, vous finirez par activer le principe d’équilibre de la nature en développant des super-souches capables de vivre aux côtés des composés chimiques produits pour les détruire. En effet, des microbes sont désormais détectés dans les solutions salines utilisées dans les hôpitaux pour désinfecter les surfaces, et certains scientifiques prédisent la fin des antibiotiques dès la prochaine décennie.

À l’inverse, si l’on cherche à stimuler la fonction immunitaire, on peut soit combattre les envahisseurs potentiels de manière efficace et efficiente avec une maladie bénigne, soit prévenir complètement l’infection.

 

Comment l’augmentation de la densité et du flux du qi permet-elle d’atteindre ces objectifs ?
traits de couleurs représentant la vitesse sur autoroute

En médecine chinoise, le qi se situe au-dessus du domaine physique dans la hiérarchie de la vie elle-même. En d’autres termes, le qi indique à la matière (dans ce cas, le corps) comment se comporter. On pourrait penser à l’électricité, dont l’ordinateur fonctionne de manière fluide et efficace grâce à une alimentation continue, mais elle a aussi d’autres dimensions.

Plus le qi est fort, tant en densité qu’en flux, mieux le corps fonctionne.

  • Vous pouvez méditer plus longtemps et atteindre des états de pratique plus profonds.

  • Les pratiquants d’arts martiaux peuvent se déplacer plus rapidement et délivrer plus de puissance, ce qui rend leurs applications plus efficaces.

  • Pour développer la vitalité et la guérison, les systèmes de votre corps sont plus efficaces, ce qui renforce naturellement vos mécanismes de défense.

Lorsque le qi circule sans entrave dans tout le corps, les fluides suivent et peuvent efficacement :

  • Fournir des nutriments et de l’oxygène à chaque cellule du corps.

  • Collecter les déchets cellulaires, les matières résiduelles et le dioxyde de carbone, et les expulser du corps.

Lorsque les fluides ne circulent pas bien et que la circulation est ralentie, des espaces morts sont créés où les agents pathogènes peuvent se rassembler et s’installer. Ces poches permettent aux agents pathogènes de se développer car ils ne reçoivent pas suffisamment de nutriments et de globules blancs, qui détruisent les envahisseurs. La quantité de globules blancs diminue tandis que le temps nécessaire à l’organisme pour les acheminer vers le ou les sites concernés augmente. Les agents pathogènes peuvent alors gagner du terrain, se multipliant plus vite que l’organisme ne peut fournir et acheminer ses défenses.

Le liquide intersticiel et la lymphe
ganglion

Lorsque le corps est ouvert intérieurement et que le qi circule fortement, rien n’est laissé au hasard et les fluides affluent dans tous les systèmes de l’organisme. Les globules blancs et les autres nutriments s’attaquent aux agents pathogènes dès qu’ils arrivent. Le cœur pompe et déplace le sang en permanence, mais le liquide interstitiel et la lymphe ne se déplacent que lorsque le corps est en mouvement. Ce point est crucial car ces deux fluides transportent les globules blancs du plasma sanguin vers tous les tissus mous du corps et inversement, dans le sang. Ils ont besoin de circuler pour faire leur travail : chasser et tuer les agents pathogènes !

Ces trois fluides (sang, interstitiel et lymphe) interagissent au niveau des capillaires, de sorte qu’un mouvement interne hautement raffiné par la pratique du qi gong augmentera également le flux sanguin – avant même que vous puissiez agir directement sur votre système vasculaire.

Il est important de noter que ce n’est pas la complexité du mouvement physique extérieur qui compte, mais plutôt le degré de raffinement du mouvement interne.

Pour ce faire, vous devez prendre conscience de la présence de tissus ou de poches obstrués dans votre corps, vous concentrer directement sur eux et les ouvrir systématiquement. Ce processus peut stimuler la production et la circulation des fluides en une seule séance de pratique et, avec une pratique continue dans le temps, non seulement la fonction immunitaire mais aussi l’amélioration des performances des 11 systèmes du corps.

Le médicament n’est pas le remède
boites de médicaments et pillules en vrac

Les médicaments peuvent vous maintenir en vie et combattre les envahisseurs pendant que votre système immunitaire cherche à tuer l’agent pathogène. Il le fait principalement par la production de cellules T, qui sont des cellules spécifiques conçues pour tuer l’envahisseur particulier qui cause des ravages. Les vaccinations reposent sur ce principe : un vaccin contient une petite dose ou une souche plus faible de l’agent pathogène en cause qui, lorsque l’organisme le reçoit, l’amène à créer des cellules T pour neutraliser l’envahisseur. Lorsque le corps entre ensuite en contact avec cet agent pathogène, les anticorps peuvent neutraliser l’envahisseur.

Lorsque j’étais petit, les jeunes enfants étaient exposés à d’autres personnes atteintes de la varicelle, de la rougeole, des oreillons, etc., de sorte que nous contractions la maladie, produisions des cellules T et acquérions une immunité à vie contre ces maladies. Certes, nous étions malades pendant une semaine ou deux, mais les mécanismes des corps jeunes sont généralement plus efficaces et peuvent élaborer des défenses plus rapidement que les corps plus âgés.

C’est l’une des raisons pour lesquelles les maladies et les virus sont généralement plus mortels pour les personnes âgées. Ces deux exemples illustrent l’action de la fonction immunitaire de l’organisme, qui joue le rôle principal dans la guérison de l’organisme.

Fusionner la production de fluides et le développement du qi en une seule pratique
bâteau projetant de nombreux jets d'eau

Les arts du qi sont pratiqués de manière à engager les deux extrémités du spectre, c’est-à-dire développer le wei qi et les énergies éthériques à un moment donné, et la circulation des fluides à un autre moment. Plus tard, lorsque vous aurez développé des compétences dans chaque aspect, vous pourrez les fusionner en une seule pratique, mais pas avant. Essayer de se concentrer sur les deux au même moment, surtout en faisant des mouvements physiques compliqués, c’est en faire trop au stade initial de l’entraînement et cela créera des lacunes dans votre développement.

Si vous mettez en mouvement vos fluides, votre qi se déplacera et, de même, si vous mettez en mouvement votre qi, vos fluides s’écouleront fortement. Par conséquent, dans une certaine mesure, vous ne pouvez pas pratiquer l’un sans l’autre, mais être paresseux et ne pratiquer qu’un aspect ou l’autre limitera le potentiel et les effets exponentiellement plus importants que les deux peuvent produire ensemble.

  • Le Qi gong médical Tigre et Dragon est pratiqué depuis 1 500 ans par des millions de Chinois pour contacter, mobiliser et développer spécifiquement le wei qi et le corps éthérique.

  • Le Qi gong du Ciel et de la Terre est un nei gong ancestral pratiqué par les taoïstes depuis 3 000 ans pour ouvrir l’intérieur du corps et augmenter la production et la circulation des fluides, ainsi que les flux de qi plus profonds du corps.

Cependant, une forme n’est qu’un contenant et, une fois que le pratiquant a appris à activer ses fluides et les techniques de qi associées à la forme, les deux peuvent être activés fortement dans chaque pratique. Il s’agit seulement de savoir si vous vous déplacez de l’extérieur vers l’intérieur, comme dans Tigre et Dragon, ou de l’intérieur vers l’extérieur, comme dans le mariage du Ciel et de la Terre. Au fur et à mesure que ces deux importants éléments du nei gong s’incarnent plus profondément, ils sont naturellement transférés (dans une certaine mesure) à toutes les autres pratiques internes que vous pratiquez, comme le qi gong des dieux jouant dans les nuages, le tai chi et le bagua.

C’est pourquoi j’accorde une grande importance aux systèmes Tigre et Dragon et Ciel et Terre, et je déconseille aux élèves de passer trop rapidement aux exercices les plus avancés. Ensemble, ces deux pratiques peuvent apporter beaucoup plus que n’importe quelle forme d’exercice externe si le critère est un corps sain dans un esprit sain qui s’améliore continuellement plutôt que de se dégrader vers la vieillesse.

Faire une ou deux choses correctement procure beaucoup plus de résultats que de faire beaucoup de choses médiocrement.

Les effets du stress sur le corps
femme devant son ordinateur en plein stress mains sur la tête

Le stress a un impact négatif sur le corps, y compris sur la fonction immunitaire, pour deux raisons principales :

  • Le stress crispe le système nerveux, qui à son tour crispe l’ensemble du corps, et restreint la circulation du sang et du qi.

  • Le stress entraîne une forte concentration d’énergie dans le corps et dans le cerveau, ce qui génère des pensées agitées qui peuvent conduire à l’anxiété, voire à la panique, et à la séparation de l’esprit et du corps. Vous perdez votre racine !

Ces deux réactions ont un effet négatif sur la fonction immunitaire en limitant la circulation naturelle des fluides (sang, interstitiel et lymphe) et du qi, mais ce n’est pas tout.

Le stress et l’anxiété pèsent directement sur le cœur et activent excessivement les glandes surrénales, ce qui enlève toute joie de vivre. Les glandes surrénales se trouvent directement au-dessus de vos reins et la surstimulation de ces glandes draine l’énergie essentielle de la force vitale qui est logée dans les reins. C’est pourquoi le stress est une cause sous-jacente d’un grand nombre de maladies et d’affections.

Apprendre ou pratiquer le qi gong
homme en blanc le bras le long du corps pour contacter son champs énergétique

Toutes les pratiques de qi gong sont conçues pour s’enraciner, réduire le stress et renforcer la fonction immunitaire, alors quelle que soit la manière dont vous les pratiquez, entraînez-vous ! Le moment est idéal, car de nombreuses personnes travaillent à domicile ou sont isolées en raison de la pandémie. Profitez de cette occasion pour vous concentrer sur la mise en œuvre d’une pratique solide afin de réduire le stress, de vous ancrer, d’optimiser la fonction immunitaire et d’éviter les répercussions dans le cas où vous entreriez en contact avec la COVID-19 – ou tout autre agent pathogène d’ailleurs.

Extrait du blog de Paul Cavel, directeur de The Tai Chi Space
Traduction Xavier Bénard

1 Commentaire

  • Michel
    Posted 19 avril 2021 19h13 0Likes

    Excellent article en faveur d’une pratique régulière du Qi Gong . Je ne peux que recommander la lecture de ce document très pédagogique.

Laisser votre commentaire